RedGe blog

Blog sur tout et n'importe quoi et la culture geek en particulier. Plus que les nouveautés, c'est l'ensemble de la culture qui est explorée.

26 octobre 2008

Star trek (1)

 

startrek_banniere

Et oui, au risque de passer pour un gros geek, je fais mon coming out ; je suis fan de Startrek.

Comme tout le monde ne sais pas ce que c’est, je me propose donc de faire une petite rétrospective de la franchise.

Alors Startrek, c'est quoi ?

 C'est d'abord une série kitchouille daté de 1966 crée par un ancien policier, Gene Roddenberry, appelé plus tard Star trek TOS (TOS pour The Original Serie). D'abord diffusé sur ABC, le série connue surtout le succès après sa première diffusion.

1 - Au commencement était TOS !

 

 Quand on regarde maintenant les pyjamas et le jeu 'viril' (enfin plutôt, ridicule) de William Shatner, on rigole pas mal, mais à l'époque, aux USA, la série était très en avance sur son temps. Développant un univers humaniste, les auteurs (dont certains des meilleurs écrivains de SF de l'époque, comme Richard Matheson) vont aller plus loin que ce que les networks de l'époque pouvaient tolérer. Le premier baiser inter racial de l'histoire de la télé US est entre le Cpt. Kirk et le Lt. Uhura (forcé par des aliens libidineux, mais bon). La conséquence, c'est que malgré le succès, la série est arrêtée après 3 ans.

La série raconte la mission de 5 ans du vaisseau de la fédération des planètes Enterprise. L’équipage est composé d’humains et d’extraterrestres comme le premier officier Spock, un Vulcain. Confronté à des formes de vies aliens, des demi-dieux et autres artefacts anciens, le Cpt. Kirk s’en sort grâce à l’aide de toute son équipe et de son sex appeal qui lui permet de faire craquer toutes les femmes qu’il croise (alien ou pas, de toute façon, elles sont toujours en minis jupes)

 Alors, c’est bien ? La réponse à cette excellente question est mitigée. La réalisation est à la ramasse, les SFX pathétiques. Le jeu des acteurs (à l'exception de celui de Léonard Nimoy, dans le rôle de Spock) est excessif au mieux, pitoyable au pire. Mais l'excellence de certains épisodes, aux scénarios originaux et bien vus, peut rattraper le tout si le trip regarder une série des années 60 ne vous dérange pas. Les doublages étant les doublages québécois d'époque, je ne peux qu'encourager le visionnage en VOST, la série y gagne beaucoup (en gros, le jeu des acteurs est moins pire en VO).

 Pour les plus rétifs, il existe une version remasterisée depuis 2006, avec image nettoyée et effets spéciaux refais. C'est pas Star Wars mais presque !

1

avant

2

après

S’il faut en regarder qu’un, je conseille ‘Tribulation’ épisode culte, assez drôle, qui servira bien des années plus tard comme base pour un épisode de DS9, la meilleure (à mon sens) série de la franchise.

 

- Okey, je traduis : C'est nul, sauf si on a pris beaucoup beaucoup de drogue; alors c'est quoi l'intérêt ?

Merci aussi pour cette question, même si dire que Startrek TOS est quand même exagéré.

 L'intérêt, c'est que Startrek n'en est pas resté là. Devant le succès des rediffs, les propriétaires de la franchise, Paramount, décidèrent d'en faire quelque chose.

 

2 - Et il fit TAS, et vit que cela était bon.

 

 Ils lancèrent d'abord Star trek TAS (TAS pour The Animated Serie) une série fabriquée par Hanna et Barbera, les responsables de scoubidou. Contre toute attente, et mal grès le standard d'animation très bas des studios Barbera, le résultat est excellent. Les dessins animés ouvrent un peu plus l'univers de la série, en y incluant des races non humanoïdes. Mais surtout, les scénarios sont au moins du niveau de l'original. Et cette fois, le ton est différent, plus réfléchit et finalement plus proche de ce qui suivra dans les année 90 avec TNG.

tas

Toute l'équipe version Hanna et Barbera

S’il faut en regarder qu’un, je conseille le deuxième épisode, qui approfondit la jeunesse de Spock de fort belle manière..

 

Après la série animée, Roddenberry tente de repartir sur une série live. Nommée Star trek Phase One la série ne verra jamais le jours. Mais à la place sort un film, tiré d'un des scripts écrits pour la série avortée. Le succès au USA est foudroyant, 5 films tous plus nuls les uns que les autres suivront.

(à suivre)

Posté par RedGeBlog à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire